Tabac, oubli...

Le tabac altère le fonctionnement de l'insuline

Le tabac altère le fonctionnement de l'insuline. Les effets néfastes du tabac sur les vaisseaux, sur les poumons, sur les risques de cancers sont des phénomènes bien connus. Lors d'un congrès de diabétologie (Prague 1992), plusieurs auteurs ont parlé des effets néfastes du tabac sur l'action de l'insuline. Le tabac augmenterait la résistance à l'insuline, c'est à dire que l'insuline a plus de peine à travailler. De même le tabac accélérerait l'atteinte rénale du diabète.

Oubli volontaire d’une injection d´insuline

Une enquête réalisée auprès de 502 américains traités par insuline montre des résultats surprenants. Ne pas réaliser une injection d’insuline prescrite est indiqué par plus de la moitié des répondants. 20 % des sujets disent sauter de manière régulière une injection. Plus on est jeune, plus le niveau économique et scolaire est bas, le fait d´avoir un diabète de type 2, le fait de ne pas avoir une alimentation équilibrée, plus le nombre d´injections est élevé, plus le risque augmente. Les contraintes des injections avec les activités quotidiennes, la douleur au site d´injection et l’environnement social sont également des facteurs de risque. Ceuxci sont différents selon que les patients étaient diabétiques de type 1 ou de type 2. Pour le diabète de type 1, c´était la nonadhésion à une alimentation adéquate qui est le facteur le plus important, pour le diabète de type 2, c´est surtout l´âge, le niveau scolaire, le revenu, la douleur et la gêne.

Diabetes Care, février 2010

En cliquant sur les choix proposés dans le menu à gauche vous obtiendrez des informations complémentaires extraites de publications scientifiques ou autres manuels, à lire avec prise en compte de vos propres besoins et souhaits.