Variation des doses d'insuline

Ne pas varier trop vite la dose d'insuline

Traité avec de l'ultralente injectée le soir et des injections d'insuline rapide avant chaque repas, la glycémie du matin est à 250 mg/dl. Sachant que les objectifs glycémiques sont beaucoup plus bas, la décision est déjà prise d'augmenter la dose d'ultralente dès le soir. Est-ce normal?

Prudence, il vaut toujours mieux attendre un peu. Un malaise passé inaperçu a pu survenir vers 3 ou 4 heures du matin et faire monter la glycémie au moment du test. La glycémie a pu être très proche de la normale durant toute la nuit et remonter uniquement au lever. Il n'est pas inintéressant dans ce cas de vérifier les urines de la nuit. Si elles ont un volume important et contiennent beaucoup de sucre, cela confirmerait un manque d'insuline. S'il y a peu de sucre, et si elles sont peu importantes, il est probable que l'excès glycémique n'a pas eu lieu toute la nuit. Si votre glycémie est haute de nouveau, le second matin, avec beaucoup de sucre dans les urines, l'augmentation de l'insuline semble justifiée. Mais il faut toujours être très attentif à toutes les données et ne pas décider d'une action sur une seule mesure isolée à un moment quelconque de la journée. Elle risque d'apporter plus d'inconvénients que d'avantages. L'ultra-lente injectée le soir est une insuline qui doit être bien homogénéisée avant l'injection pour garder un profil d'action constant. Elle ne doit pas être mélangée avec de l'insuline rapide car elle contient du zinc en excès. Comme elle agit sur une durée de 24 heures ou plus, il est préférable de l'injecter dans les zones où l'absorption est lente (fesses, cuisses).

En cliquant sur les choix proposés dans le menu à gauche vous obtiendrez des informations complémentaires extraites de publications scientifiques ou autres manuels, à lire avec prise en compte de vos propres besoins et souhaits.