Autosurveillance glycémique : la goutte de sang

Bien déposer la goutte et bien manipuler la bandelette Si vous n'avezpas formé une belle goutte sur votre doigt, n'essayez pas de la placer, ni dela barbouiller. La coloration sera inégale et même si le lecteur donne unchiffre, celui-ci aura toutes les chances d'être faux. Quelque fois, avec l'âgevotre vision de près n'est pas excellente et vous déposez votre goutte à côtédu centre de la bandelette. N'hésitez pas à prendre vos lunettes de lecturepour mieux maîtriser l'opération. Si, de temps à autre, la bandelette avec lagoutte de sang suit un peu votre doigt lorsque vous le retirez, elle risque dese retourner et l'examen sera perdu. Soit vous placez l'extrémité non réactivesous un objet plus lourd, ou mieux vous pouvez tenir la bandelette avec votredoigt de l'autre main. Au moment d'essuyer la bandelette, vous n'arrivez plus àla reprendre. Pour éviter ce genre d'incident vous pouvez appuyer sur le centreavec votre doigt et avec l'autre main, récupérer l'extrémité non réactive sansrenverser ou déséquilibrer la goutte de sang.

Vigilance sur la propreté des doigts avant un test

Par exemple, après avoir manipulé des fruits, il est indispensable de se laver les mains, c’est un classique, mais une étude japonaise vient de le confirmer clairement. Une dizaine de volontaires non diabétiques ont été choisis. Ils ont pelé oranges, raisins, kiwis et vérifier leur glycémie après sans nettoyage, après avoir nettoyer avec de l'alcool, et après lavage à l'eau du robinet. Après le lavage des mains, les taux sont les mêmes qu’avant, en général autour de 90 milligrammes par décilitre. Sans lavage, les taux indiqués ont grimpé à environ 170 mg après avoir éplucher une orange, 180 mg après épluchage d’un kiwi et 360 mg après épluchage d’un grain de raisin. Si les éplucheurs ont frotté leur doigt avec de l'alcool entre l’épluchage et le test, les lectures étaient encore plus élevées que la normale. Donc le lavage des mains est bien utile et l'alcool déconseillé.

Diabetes Care, Jan. 31, 2011 Online

Une belle goutte de sang

Vous avez beau vous lavez les mains à l’eau chaude, presser le doigt dans tousles sens, vous n’arrivez pas à obtenir une belle goutte de sang. Aussi lapetite technique suivante peut permettre d’améliorer l’obtentiond’une belle goutte de sang. Il suffit de prendre un petit élastique debureau en caoutchouc et de l’enrouler au niveau de la premièrearticulation de la phalange, de manière à ce qu’elle fasse garrot. Vousremarquerez que le bout du doigt rougit un peu plus vite que sans élastique.Utiliser l’autopiqueur comme précédemment, et vous aurez certainement une belle goutte de sang.

En cliquant sur les choix proposés dans le menu à gauche vous obtiendrez des informations complémentaires extraites de publications scientifiques ou autres manuels, à lire avec prise en compte de vos propres besoins et souhaits.