Pour le diabète de type 1, bien traiter dès le départ

La qualité de l´équilibre glycémique dès le diagnostic conditionne l´évolution des complications ultérieures. Nombre de nos lecteurs se souviennent de l’étude DCCT dans les années 1980 qui avait montré que l’équilibre permettait déviter les complications. Une dizaine d’années plus tard, lorsque tous les participants à cette étude étaient passé à un traitement adéquat, il était observé une certaine « mémoire métabolique », le bénéfice du contrôle intensif initial sur l´évolution des complications, en particulier de la rétinopathie, se poursuivait en comparaison des patients qui initialement étaient dans le groupe mal équilibré en quelque sorte. Dans la nouvelle étude, les mêmes ont été repris, mais l’analyse a été effectuée en tenant compte de l’âge de debut du traitement. Les résultats sont clairs, que l’on soit adolescent ou adulte, le contrôle glycémique au début de la maladie est capital pour que persistent des effets bénéfiques du traitement intensif 10 ans plus tard. L´abaissement de l´hémoglobine A1c à des valeurs aussi proches que possible de la normale, sans hypoglycémie sévère et cela le plus tôt possible, doit donc être tenté chez tous les sujets diabétiques de type 1… qu´ils soient adultes ou adolescents !

Diabetes, mai 2010

En cliquant sur les choix proposés dans le menu à gauche vous obtiendrez des informations complémentaires extraites de publications scientifiques ou autres manuels, à lire avec prise en compte de vos propres besoins et souhaits.