Les régimes à base de viandes rouges ou traitées peuvent augmenter le risque de diabète

viandes

Selon une grande étude d'observation, une alimentation avec une quantité limitée de glucides a été associée à un risque élevé de diabète de type 2 de 12%. Sans traitement et avec un mode de vie sédentaire, les glucides peuvent élever le taux de glucose sanguin, ainsi des régimes (essentiellement américains) avec un apport limité en glucides ont été vus comme une manière d'empêcher le diabète. Le décalage vers les protéines pour les calories pouvait améliorer la sensibilité d'insuline. Mais aléatoirement le remplacement des glucides par les protéines peut avoir des conséquences fortuites avait souligné l'American Diabetes Association. Il est important de remplacer la viande rouge ou traitée par le poulet et les poissons, ainsi que des protéines végétales. Plusieurs études soulignent le lien entre les viandes rouges et le diabète, peut être par le biais d’un stress oxydatif auxquelles les cellules bétas (productrices d’insuline) seraient sensibles. Sur plus de 20 ans de suivi, 2 761 hommes ont développé le diabète de type 2. Après élimination de l’effet du tabac, de l'indice de masse corporelle, de l'activité physique, de la prise de café et d'alcool, les antécédents familiaux du diabète, et la prise calorique globale, le risque d'incidence était plus élevé. Donc un régime d'Atkins (protéine animale et viande rouge ou traitée) peut être lié réellement à une incidence plus élevée de diabète de type 2, mais il faudra que ces observations soient confirmées...

American Diabetes Association congrès, Juin 2010, Orlando