Le moins raffiné est lié à moins de graisses corporelles

Une nouvelle étude américaine montre qu'une consommation de féculents moins raffinés, plus d'aliments glucidiques complets sont liés à moins de graisse corporelle Suite à une enquête alimentaire sur plus de 2 800 hommes et femmes âgées de 32 à 83 ans. La graisse (tissu adipeux sous-cutané et tissus adipeux viscéral) était mesurée à l'aide d'une tomographie. La première est située juste en dessous de la peau, tandis que la seconde entoure les organes de l'abdomen. Ces deux graisses sont fortement liées à la résistance à l'insuline et au diabète de type 2. Les hommes et les femmes qui ont déclaré consommer trois portions ou plus d'aliments glucidiques complets chaque jour tout en limitant leur part raffinée à moins d'une portion ont diminué leurs graisses de 10%. Par exemple, une tranche de pain complet ou une demi-tasse de flocons d'avoine constituent une portion de complet et une tranche de pain blanc ou une demi-tasse de riz blanc représente une portion de raffiné. Les chercheurs ont également remarqué que les hommes et les femmes qui ont mangé en moyenne trois portions quotidiennes de grains entiers, mais n'ont pas limité leur consommation de produits céréaliers raffinés, n'ont pas eu la baisse des volumes de graisses. Les résultats suggèrent qu'il est important de remplacer un aliment raffiné par un aliment complet, plutôt que de les ajouter à l'alimentation, par exemple, en choisissant de faire cuire avec du riz brun au lieu du blanc. L'accompagnement de ces produits est essentiel, il faut toujours penser à l'alimentation dans son ensemble et non valoriser une partie par rapport à l'autre tout en tenant compte du plaisir gustatif ce qu'oublient souvent nos compatriotes d'outre atlantique.

American Journal of Clinical Nutrition Vol. 92, No. 5, 1165-1171, November 2010