Recommandations nutritionnelles

Régulièrement les recommandations nutritionnelles pour les diabétiques sont publiées. Les hydrates de carbones (glucides), simples ou complexes, sont actuellement valorisés puisqu'ils doivent apporter de 50 à 60 % de l'apport calorique global, alors que la moyenne se situe actuellement à 40-45%. L'accent est mis sur une personnalisation des recommandations en fonction des habitudes culturelles et sociales, du style de vie, et des possibilités des personnes. Pour le diabète, l'alimentation est adaptée en fonction des résultats glycémiques et du taux de graisses dans le sang, et des habitudes pour équilibrer au mieux son alimentation. Les pratiques traditionnelles françaises sont loin d'être remises en cause. Il faut simplement les adapter en fonction de ses connaissances, de ses goûts et des conseils des professionnels. La variété semble un conseil judicieux, en quelque sorte "De tout, sans excès, bien réparti".

L'histoire met en lumière des phénomènes surprenants. Avant la découverte de l'insuline, le "régime restrictif" est la recommandation universelle pour tous les diabétiques. Entre la première guerre mondiale et la seconde, les prescriptions diététiques des médecins limitent les glucides à 20 % et les graisses (lipides) sont conseillées à 70 % de l'apport calorique. Dans les années 70, la consommation excessive de graisses commence à montrer ses effets néfastes sur les vaisseaux et la prudence apparaît. Il faut attendre les années 80 pour voir les recommandations approcher celles que nous connaissons. Plus récemment c'est l'importance des fruits et des légumes qui est apparue. Tant mieux et agissons pour conserver et faire revivre de bonnes vieilles pratiques traditionnelles.

Dans le menu vertical, sur la gauche, vous avez un choix d'informations et d'extraits de publications scientifiques sur la nutrition, à lire avec prise en compte de vos propres besoins et souhaits et des réserves dues à ce type de publications spécifiques.