La pâleur, un signe d'alerte pour l'entourage

Beaucoup de diabétiques, surtout s'ils ont un équilibre leur permettant de conserver une glycémie proche de la normale, perdent la possibilité de reconnaître les signes annonciateurs d'une hypoglycémie. Dans ce cas, l'entourage peut jouer un rôle essentiel s'il note des changements. Les signes permettant à votre entourage de détecter un malaise sont nombreux. Il en existe un, que votre entourage peut facilement détecter et qui est très fréquent: la pâleur. Ce signe est difficile à reconnaître pour le diabétique, à moins de se regarder régulièrement dans un miroir.

Dans une famille, le problème peut être facile à régler, car la vie commune lève bien des barrières. Par contre sur le lieu de travail, les collègues les plus proches doivent être avertis. Par le simple fait de savoir, ils peuvent avertir la personne concernée avant que le malaise s'aggrave:"Tu es blanc, tu es en hypo".

La pâleur n'est pas le seul signe de l'hypo, et certains signes peuvent ralentir le traitement en particulier la lenteur avant d'agir, l'accès de colère qui peut contrarier les interventions de l'entourage. Il est judicieux d'informer l'entourage immédiat, pas toute l'entreprise bien sûr, sur le malaise hypoglycémique, les comportements anormaux qu'il peut entraîner, sur la diversité des signes d'alerte et du traitement simple par prise de sucre.