Plus âgé le malaise hypoglycémique peut être grave

Le malaise hypoglycémique est l'incident à éviter lorsque vous êtes plus âgé. L'organisme est plus sensible aux dysfonctionnements. Difficile de donner un âge, mais plus les années passent, plus les risques sont grands. Avec le temps, l'organisme devient plus fragile, les artères sont plus cassantes, le cerveau est plus sensible, etc. Le manque de sucre peut altérer le point faible.
Si vous pensez être en malaise, prenez tout de suite 3 morceaux de sucre avec un peu d'eau, un jus de fruit, une ou deux cuillérées de miel,... Si vous ne l'êtes pas, ce n'est pas grave, votre glycémie augmentera un peu, mais il ne vaut mieux pas tarder à agir.
Plus on avance en âge, plus les glycémies modérément élevées sont conseillées. A ce moment de la vie, l'hypoglycémie est un ennemi à surveiller de très près alors que les complications dues à un excès de sucre sont de plus en plus lentes à s'installer. Si elles sont présentes elles évoluent beaucoup plus lentement.
Un groupe de travail de l'ALFEDIAM (organisme regroupant l'ensemble des scientifiques spécialisés en diabétologie) rappelait récemment à ce sujet : "Adapter la dose d'insuline sur des objectifs simples : éviter l'hypoglycémie, éviter l'hyperglycémie sévère."