Diabète de type 2 : Bouger plus souvent !

En 450 avant JC, Hippocrate a déclaré que, «Si nous pouvions donner à chaque individu la bonne quantité de nourriture et d'exercice, ni trop, ni pas assez, nous aurions trouvé le moyen le plus sûr pour sa santé." Alors qu'avons-nous appris au cours des 2461 dernières années ? ... L'American College of Sports Medicine et l'American Diabetes Association, fournit de nouvelles lignes directrices pour les personnes avec un diabète de type 2. L'activité physique est une pierre angulaire dans la prévention et la gestion de diabète de type 2. Pour les individus atteints de DT2, il est recommandé de procéder à au moins 150 minutes par semaine d'exercice modéré à vigoureux répartis sur au moins 3 jours au cours de la semaine (marche rapide par exemple), avec pas plus de deux jours consécutifs, entre les périodes d'activité aérobie. Les mesures possibles pour éviter la position assise prolongée sont encouragées. Elles incluent la marche dans le couloir pour parler à ses collègues au lieu d'e-mailing, d'étendre la distance de marche lors de voyages à la salle de pause ou de salle de bain et debout ou même bouger en téléphonant.

National Review of Endocrinology, april 2011, Diabetes Care 33, e147–e167 (2010).

Il est maintenant bien établi que la participation à une activité physique régulière améliore le contrôle de la glycémie et peut prévenir ou retarder le diabète de type 2, avec une incidence positive sur les lipides, la pression artérielle, les accidents cardiovasculaires, la mortalité et la qualité de vie. Pour les personnes avec un diabète de type 2, les nouvelles recommandations sont d'au moins 150 minutes par semaine d'exercice aérobique de modéré à vigoureux réparties sur au moins 3 jours de la semaine (dans un exercice le passage en anaérobie s'illustre par un essoufflement important). La marche rapide est un exercice d'intensité modérée. L'utilisation régulière d'un podomètre est encouragée. Dans une méta-analyse regroupant 26 études, les personnes qui ont utilisé des podomètres augmentent leur activité physique de 27% par rapport au départ. Avoir un but, comme la prise de 10 000 pas par jour, était un prédicteur important de l'activité physique accrue, selon le groupe d'experts. Beaucoup de médecins ne semblent pas disposés à prescrire des exercices pour les personnes diabétiques de type 2 pour diverses raisons, comme le poids corporel excessif ou la présence de complications. Toutefois, la majorité des personnes atteintes de diabète de type 2 peuvent exercer en toute sécurité, aussi longtemps que certaines précautions sont prises. La présence de complications du diabète ne doit pas être utilisée comme une excuse pour éviter de participer à l'activité physique.

Medicine Science Sports Exercice. 2010;2282-2303