La baisse de l´activité physique lié à la baisse de la sensibilité à l´insuline

Les dannois ont proposé à des personnes de prendre l´ascenseur au lieu des escaliers et de prendre leur voiture au lieu de marcher ou de faire de la bicyclette. Un podomètre permettait de mesurer la réduction de l’activité. Une augmentation de la graisse abdominale de près de 7 % a été observé. Une diminution de la sensibilité à l´insuline et d’autres facteurs métaboliques suggèrent qu’une baisse d’activité entraîne des modifications qui peuvent à terme induire des maladies chroniques comme le diabète. Un élément de plus pour renforcer notre message de prévention. Journal of the American Medical Association, fin mars 2008 Les relations complexes entre l´hémoglobine A1c et les valeurs de glycémie Si l´hémoglobine A1c est l’indice le plus utilisée du contrôle glycémique sur 2 ou 3 mois, sa relation avec la glycémie n´est pas totalement élucidée. Est-ce que les concentrations élevées de glucose augmentent plus l´hémoglobine A1c que les concentrations basses ne la diminuent ? L’effet de la glycémie après les repas est-il plus important que la glycémie avant les repas ou l´inverse ? En analysant la surveillance permanente par un holter glycémique des jeunes sujets diabétiques de type 1 pour analyser cette relation, les résultats montrent que l’HbA1c reflète bien la glycémie moyenne et n’est pas influencée par les variations importantes s’il y en a.

Diabetes Care, avril 2008