Seul un américain sur 3 reçoit une incitation médicale à l'exercice

Seulement une personne sur trois aux États-Unis précisent que leur médecin leur a conseillé de faire plus d'exercice ou continuer à le faire au cours d'un bureau visiter au cours d'une année. Comme dans notre pays, les consultations médicales sont fréquentes aux Etats Unis (rhume, grippe, suivi régulier...). Les médecins sont plus susceptibles de recommander l'exercice à des personnes en surpoids ou avec un diabète. Si des progrès ont été effectués au cours de la dernière décennie, le temps est venu pour placer l'exercice comme une priorité. Les derniers résultats sont basés sur des entretiens avec plus de 60.000 personnes, ils ont montré que 32% des personnes qui ont vu un médecin ou un autre professionnel de la santé en 2010 ont été invités à effectuer ou à poursuivre une activité physique, comparé à 23% en 2000. En 2010, seuls 56% des adultes atteints de diabète ont été informés sur l'importance de l'exercice. Sans avoir les chiffres français, il semble qu'il y a encore de gros progrès à effectuer.

National Center for Health Statistics, février 2012