EXERCICE PHYSIQUE ET DIABETE

La pratique d'un exercice physique entraîne une consommation supplémentaire d’énergie, nécessaire à l’exécution du travail musculaire. L’énergie musculaire est fournie par deux importants combustibles: les sucres (glucose) et les graisses. Leur apport est assuré par le sang, ce qui bien entendu affecte la glycémie. Si les muscles ont besoin de beaucoup de combustible (donc également de sucre), il existe un risque d’hypoglycémie. Le foie assure le maintien de la glycémie en puisant dans ses réserves de sucre. Tant que l’apport fourni par le foie équivaut à la consommation par les muscles, la glycémie reste constante.

On sait que chez les non-diabétiques, l'exercice physique améliore l’activité de l’insuline par une baisse de l'insulino résistance. Chez les diabétiques, il en est de même.

Pour le diabète traité par l'insuline , il faut tenir compte de la dose injectée, car comme elle marche mieux, l'hypoglycémie est possible.

Pour le diabète non traité par l'insuline , le traitement peut également influer, mais dans une moindre mesure, car la secrétion d'insuline est ralentie durant l'exercice

Ci contre vous avez un choix d'extraits de publications scientifiques sur l'exercice, à lire avec prise en compte de vos propres besoins et souhaits.