Diabète et tabac

Le lien étroit entre nicotine et complications du diabèteconfirmé

Observé depuis longtemps ce lien n’est pas élucidé et les thérapies de remplacement pour arrêter de fumer maintenaient ce risque. A l’occasion d’une nouvelle étude, les chercheurs ont montré que la nicotine était liée directement à une forte augmentation de l’HbA1c (34%). Même si on peut le supposer, ils ne répondent pas à la question des taux de sucre élevés auxquels cette augmentation correspond. Quels patchs à la nicotine et d'autres produits pour cesser de fumer doit-on utiliser ? Les personnes ont tendance à utiliser ces produits pour de brèves périodes et les avantages dans ce cas, avec l’objectif d'arrêter de fumer, l'emportent sur les risques. Toutefois, l'étude peut soulever des inquiétudes sur l'utilisation à long terme de ces produits…. De toutes manières, arrêter de fumer reste essentiel avec un diabète.

Presented at the 241st NationalMeeting and Exposition of the American Chemical Society,March 27-31, 2011

Un tabagisme actif accroît le risque de diabète de type 2

L’association entre le tabagisme actif et l´incidence du diabète de type 2 a été observée. Une revue systématique de 25 études évaluant cette association a été effectuée (concernant plus de 1,2 millions de personnes). 45 000 diabètes sont apparus au cours d´une période allant de 5 à 30 ans. L’augmentation du risque est estimée à près de 1,5 (un fumeur avait 1,5 fois plus de risques de devenir diabétique qu’un non fumeur). Le risque de diabète était supérieur chez les patients les plus tabagiques (20 cigarettes par jour) le risque passait à 1,6, alors que chez les petits fumeurs il descendait à 1,3 et les anciens fumeurs à 1,2. Le tabagisme actif est donc associé à une augmentation du risque de diabète de type 2. Le pourquoi reste à connaître, mais les autres méfaits du tabac semblent encore plus convaincants pour arrêter.

Journal of AmericanMedical Association 2007 ; 298 : 2654-2664.

Eh! Dites-moi! Pourquoi vous fumez?

"Parce que c'est bon après le café. Cela détend quand on est anxieux, stressé ou fatigué." D'accord, ça c'est pour les avantages. Mais avez-vous pensé sérieusement aux inconvénients ? ... La liste est longue:
- Le cancer du poumon, de la bouche, de l'oesophage ... Oui c'est vrai, tous les fumeurs ne font pas un cancer et on peut y échapper ...
- Mais l'atteinte des jambes, l'angine de poitrine et l'infarctus du myocarde guettent tous les fumeurs.
- La bronchite chronique, l'essoufflement ne sont pas non plus sans conséquences sur la qualité de vie. Il apparaît dans certaines études que les risques du tabagisme soient aggravés par le diabète. D'une manière générale, plus il y a de facteurs de risque (excès de poids, hypertension artérielle, élévation du cholestérol, des triglycérides, tabagisme), plus les risques de complications cardiaques augmentent. Ce à quoi il faut rajouter que le tabac augmente le risque des complications propres au diabète, comme surtout la rétinopathie. On sait en effet qu'il favorise le développement des néovaisseaux qui sont à l'origine des hémorragies, décollement de rétine et atteinte de la vue.

Alors ! ... Convaincu? Vous arrêtez ? ...Non ! Pourquoi? "C'est trop tard"

Il n'est jamais trop tard pour s'arrêter. Si des complications sont déjà apparues, elles peuvent être stabilisées. Vous connaissez sûrement des anciens fumeurs qui se sont arrêtés (souvent facilement) après un infarctus. "La prise de poids à l'arrêt du tabac va aggraver mon diabète". Les risques apportés par la (possible et non obligatoire) augmentation du poids sont négligeables par rapport aux bénéfices sur la santé. En fait, la prise de poids correspond souvent à un retour vers le poids "naturel" que l'on aurait pesé sans le tabac. Le tabac augmente en effet la dépense d'énergie. Ne serait-il pas plus intéressant d'augmenter cette dépense à l'occasion d'une activité physique avec de nouvelles possibilités de respiration. Savez-vous que le fumeur consomme en général peu de céréales et de glucides complexes, de fruits, de légumes verts, de corps gras d'origine végétale. En revanche, il absorbe volontiers viandes en sauce, charcuterie, friture et lait entier. Cette alimentation est à l'opposé de ce que l'on vous propose actuellement de manger, à vous et à votre famille, pour garder unebonne santé. Par contre, à l'arrêt du tabac, les choix alimentaires semblent s'améliorer progressivement.

Alors ! Vous avez compris

Le diabète et le tabac ne peuvent pas faire bon ménage. Ils se conjuguent pour porter atteinte à nos vaisseaux et les bouchent progressivement et sournoisement. Il n'est pas possible de se séparer du diabète, mais on peut se débarrasser du tabac.Imaginez un moment! :
- Pouvoir de nouveau respirer amplement, faire une marcheou un footing sans souffler comme une locomotive.
- Ne plus tousser et crachertous les matins au-dessus de son lavabo.
- Retrouver le goût des aliments, lessaveurs.
- Sentir les odeurs des bois, des fleurs, des fruits...
C'est possible! Cela ne dépend que de vous. Faites-vous une santé ! Montrez l'exemple dansvotre famille, à vos enfants, à vos copains. Arrêtez-vous ! Vous vous sentirezfort si vous le faites. Oui d'accord, mais comment faire ? D'abord savoirpourquoi vous allez vous arrêter, le décider, l'annoncer et le mettre enpratique. Il faut dans un premier temps apprendre à se connaître, à repérer seshabitudes : pourquoi je fume? Que m'apporte cette cigarette?

Fumer, c'est d'abord un comportement

Vous fumez pour calmer ou remplacer quelque chose, ou par ennui; le plus souvent dans des situations ou des moments précis : après le travail, quand vous êtes fatigué, énervé, soucieux ... C'est parfois aussi souvent un geste automatique. Il vous faut donc repérer ces situations et trouver une parade, une autre réponse qui deviendra une autre habitude : parler, s'exprimer autrement, faire une activité physique, se relaxer, apprendre à respirer profondément (comme vous le faisiez en tirant sur votre cigarette). L'aide extérieure est importante et l'entourage doit être prévenu que le caractère risque d'être agressif quelques semaines... mais c'est pour une bonne cause. Le sport sera alors un bon moyen de passer cette agressivité. Attention! Résistez aux tentations. Ceux qui voudraient bien mais n'ont pas réussi à s'arrêter se feront un malin plaisir à vous faire craquer. "J'arrête définitivement et je ne retoucherai pas à une cigarette." Prudence pour le choix de l'alimentation l'appétit sera aiguisé par de nouvelles sensations au niveau du nez et de la bouche. Plutôt préférer les fruits, les aliments peu caloriques pour calmer la faim ou les "envies de manger".

Le patch de nicotine?

Si vous voulez, mais il n'est en rien obligatoire. Vous avez besoin de volonté ; c'est tout ! Vous décidez. Tenir un jour, deux jours, c'est difficile ..., alors ne craquez pas le troisième. Une semaine, un mois et vous serez déjà fier et content avec déjà des bénéfices (pour la santé mais aussi le porte-monnaie). Et après ? Vous y penserez encore mais ce sera beaucoup plus facile. Et si vous avez un besoin urgent de fumer ? Faites vite quelque chose, n'importe quoi ... Cela passera en 3 à 5 minutes et vous n'aurez pas fumé. En cas de rechute, vous ne vous culpabilisez pas et continuez le même programme que vous vous êtes fixe. N'oubliez pas votre récompense : vous avez aussi fait des économies !! Au bout du compte, c'est votre santé, votre bien être. Faites de votre corps une zone non-fumeur!

Ex fumeur de 30 "Gauloises" par jour ....sevré depuis 13 ans

En cliquant sur les choix proposés dans le menu à gauche vous obtiendrez des informations complémentaires extraites de publications scientifiques ou autres manuels, à lire avec prise en compte de vos propres besoins et souhaits.