Diabète et perte de kilos

Comme garder les kilos perdus : Internet ou contact personnel

Il est fréquent que les kilos perdus lors d’une intervention sur le comportement soit regagné de nouveau après quelques mois. 3 interventions sur le maintien de la perte de poids ont été effectuées. Dans le premier groupe, un membre de l´équipe contactait les personnes chaque mois, dans le second, ils se débrouillaient seuls, et dans le troisième, ils étaient encouragés à se connecter sur internet par le biais d’un programme. Après le programme de perte de poids, tous en ont regagné un peu, mais c’est encore les patients qui étaient dans le groupe « contact personnel » qui ont regagné le moins de poids, même si les différences sont modestes. Journal of the American Medical Association, 23 mars 2008 Le diabète favoriserait la perte d´audition Les troubles de l´audition sont très fréquents. Le travail dans un univers sonore (usine, travaux publics...) et l'âge sont des facteurs bien connus. Les complications vasculaires et neurologiques pourraient affecter également l´oreille interne. Pour vérifier cette hypothèse, les données d'une grande enquête américaine portant sur plus de 5 000 personnes ont été analysées. La perte auditive était plus fréquente chez les diabétiques (21%) que dans le reste de la population (9%). L'effet de l'âge, des autres facteurs de risque avaient été éliminés. L'équilibre glycémique peut certainement jouer un rôle, mais son effet n'a pas pu être mesuré.

Août 2008 Annals of Internal Medicine

Le surpoids actuel des adolescents devrait provoquer une augmentation de 5 à 16% de la prévalence de la maladie coronarienne à l´horizon 2035

Une étude américaine a estimé la prévalence de l´obésité à l´âge de 35 ans en 2020 sur la base du surpoids des adolescents en 2000. Une estimation de survenue de maladie coronarienne a été effectuée chez les adolescents en surpoids. En 2020, à l´âge de 35 ans, plus de 30% des hommes et des femmes seront obèses aux Etats Unis. En conséquence une augmentation du nombre d´accidents cardiaques et de décès est également très vraisemblable. En 2035, les auteurs estiment que les maladies coronariennes augmenteront de 5 à 16 % avec plus de 100 000 cas dus à l´augmentation de l´obésité. Même si ces prévisions sont sujet à de très nombreuses incertitudes, le surpoids chez les jeunes va augmenter les taux de maladies cardiaques chez les sujets d´âge jeune et d´âge moyen, ce qui confirme la justesse de notre combat actuel contre la mauvaise alimentation des jeunes. New England Journal of Medicine Mercredi 12 Décembre 2007 Fesses et cuisses sont préférables au ventre pour la graisse Les personnes ayant leur surpoid dans les fesses et les cuisses auraient une certaine protection contre le diabète, la maladie cardiaque et d'autres problèmes de santé liés à l'obésité, comparées à celles qui privilégient un bon pneu ventral. La silhouette en forme de poire est plus favorable que la silhouette en forme de pomme. Il n’y a pas pour le moment d’explication plausible, et il n’est absolument pas question de dire que la graisse du postérieur est bénéfique. Le meilleur reste d'avoir un indice de masse corporelle normal et d’éviter une consommation excessive de graisses.

International Journal of Obesity, Jan. 12, 2010 on-line edition

Le monde devient plus lourd

De 1980 à 2008, l'indice de masse corporelle dans le monde entier a augmenté de 0,4 kg/m2 par décennie pour les hommes et de 0,5 kg/m2 par décennie pour les femmes. En 2008, 1,5 milliard d'adultes à travers le monde avaient un IMC de 25kg/m2 ou plus, dont 502 millions d’obèses. Malgré ce problème, il y a eu une légère baisse globale de la pression artérielle et du cholestérol total. Ces chiffres proviennent des données d’études épidémiologiques de 199 pays. L'IMC concerne 9,1millions de participants de 20 ans et plus. La pression artérielle et le cholestérol sont limitées à5,4 millions et 3 millions de participants de 25 ans et plus. Les résidents des pays d'Afrique sub-saharienne et l'Asie du Sud avait le plus faible IMC. Parmi les pays à revenu élevé, les États-Unis avaient à la fois le plus fort taux de croissance et la plus haute moyenne de l'IMC en 2008. La pression artérielle systolique a baissé le plus en Amérique du Nord (pour les hommes) et en Europe de l'Ouest (pour les deux sexes). Malgré la tendance à la baisse, les pays à revenu élevé comme l'Europe occidentale avait encore le taux de cholestérol total le plus élevé. Les plus bas taux de cholestérol sont trouvés en Afrique sub-saharienne.

The Lancet, 12 February 2011

En cliquant sur les choix proposés dans le menu à gauche vous obtiendrez des informations complémentaires extraites de publications scientifiques ou autres manuels, à lire avec prise en compte de vos propres besoins et souhaits.