Diabète et ostéoporose

La perte osseuse maintiendrait le taux de sucre de sang

Des chercheurs ont constaté que la destruction du vieil os pendant une croissance squelettique normale, est nécessaire pour maintenir un bon niveau de glucose dans le sang. Cette résorption est un processus qui se produit durant toute la vie pour régénérer l’os. Cette équipe a découvert qu'elle agit également à stimuler la secrétion d'insuline et améliore l’utilisation du glucose par des cellules du corps entier. Le diabète pourrait se développer à partir des changements du squelette, et de nouveaux traitements pourraiet ainsi apparaître. Une hormone libérée par l'os (osteocalcine) peut régler le niveau de glucose. L’osteocalcine stimule la production de l'insuline dans le pancréas et améliore la capacité des cellules à consommer le glucose. L'insuline favoriserait la résorption d'os et favoriserait l'activation de l'osteocalcin, qui alternativement améliorerait la synthèse et la sécrétion d'insuline. Cette nouvelle étude montre la richesse de la fonction physiologique exercée par le squelette. La conclusion renforce l'idée que le diabète serait lié à ces mécanismes. En outre, la plupart des drogues pour traiter l’ostéoporose (résorption d'os), peuvent diminuer l'activation de l'ostéocalcine et causer l'intolérance de glucose. L'osteocalcine pourrait devenir un traitement pour le diabète de type 2, mais comme on le voit les mécanismes sont complexes et le médicament miracle n’est pas encore pour demain.

Cell, 23 Juillet 2010

En cliquant sur les choix proposés dans le menu à gauche vous obtiendrez des informations complémentaires extraites de publications scientifiques ou autres manuels, à lire avec prise en compte de vos propres besoins et souhaits.