Dépression et Diabète

Dans une étude présentée à un congrès de diabétologie, le Docteur Patrick Lustman rappelait que la dépression est 3 fois plus fréquente chez les diabétiques que dans la population générale. La dépression est fortement corrélée avec un mauvais équilibre glycémique, l'inactivité physique, le tabac, et l'obésité. Cependant ce taux de dépression est similaire avec les personnes ayant un problème médical sérieux. Le taux de dépression baisse avec la participation à des séances d'éducation. La lutte contre l'ignorance, thème de la journée mondiale du diabète, doit donc être poursuivie sans relache pour le bien être des personnes diabétiques.

La poule et l’œuf : symptômes dépressifs et glycémie

Cette étude porte attention sur le fait si les symptômes dépressifs précèdent ou suivent l’équilibre glycémique dans le diabète 2. A deux occasions séparées de 6 mois, les symptômes dépressifs et l’équilibre glycémique ont été évalués chez 253 personnes avec un diabète 2. L’analyse s’est effectuée en prenant les symptômes dépressifs comme facteur prédictif et en observant les résultats d’équilibre glycémique en fonction du traitemment (par exemple, insuline ou antidiabétiques oraux). Les résultats montrent que les symptômes dépressifs ne mènent pas nécessairement à de mauvais résultats glycémiques. En revanche, les patients traités à l'insuline avec de mauvaises glycémies sont à risque modéré pour la détérioration des symptômes dépressifs. Ces personnes devraient être soigneusement surveillés pour déterminer si le traitement de dépression doit être lancé ou intensifié.

Diabetes Care, Juillet 2009

La dépression augmente les risques des personnes âgées diabétiques

Des recherches antérieures indiquent que la dépression et le diabète est un mélange potentiellement dangereux chez les jeunes et les personnes d’âge moyen. Le risque de complications était accru. Une étude plus récente suggère que la dépression est aussi un facteur de risque chez les personnes âgées atteintes de diabète. Cette étude a suivi 10 704 bénéficiaires de Medicare, atteints de diabète en Floride, âgés de plus de 65 ans (âge moyen 75 ans). L'équipe de recherche a constaté que les patients ayant à la fois le diabète et la dépression ont un risque accru d'environ 36 à 38 % de mourir pendant les deux années de suivi. Il semble y avoir plusieurs raisons d’aggravation de la dépression par le diabète, ainsi que ses causes. La dépression a été associée à l'insuffisance d'indépendance, le tabac ou la suralimentation qui favorisent eux-mêmes le diabète. Prendre en charge sérieusement une dépression peut donc aider à traiter le diabète et vice versa, la qualité de vie s’améliore.

Journal of General Internal Medicine Octobre 2008

En cliquant sur les choix proposés dans le menu à gauche vous obtiendrez des informations complémentaires extraites de publications scientifiques ou autres manuels, à lire avec prise en compte de vos propres besoins et souhaits.