Diabète, odorat et audition

L’insuline modifierait l’odorat

L’insuline pourrait abaisser le seuil olfactif et être impliquée dans la régulation de la prise alimentaire. Une étude allemande (Tubingen). Les seuils d'odeur de 16 sujets sans surcharge pondérale avec un âge moyen d'environ 35 ans, à jeun depuis au moins 10heures avant le test ont été mesurés. Huit sujets ont été évalués avant et après une perfusion d’insuline de 2 heures. Les essais ont été également effectués dans la même période de la journée sans perfusion d'insuline chez huit sujets. Dans le groupe contrôle, les seuils de l'odeur n'ont pas changé pendant 2 heures. Dans le groupe avec la perfusion d’insuline, ils ont fortement diminué par rapport au départ. La modulation de l'olfaction pourrait diminuer le plaisir de manger. Les recherches pour lutter contre l’obésité sont nombreuses, mais quelquefois on peut être surpris par leur spécificité.

International Journal of Obesity, online November 23, 2010

Déficience auditive et diabète

L'objectif de cette étude était d'examiner les facteurs de risque de déficience auditive parmi un échantillon national américain représentatif d'adultes diabétiques. Les données proviennent de 536 participants, âgés de 20 à 69 ans, avec un diabète et qui ont effectué un examen audiométrique de 1999 à 2004. Un bon cholestérol trop bas, une maladie coronarienne, une neuropathie périphérique, sont en corrélation avec la déficience auditive pour les personnes atteintes de diabète. Le contrôle glycémique, les années depuis le diagnostic et le type de médicament hypoglycémiant n'ont par contre pas été associées à la déficience auditive.

Diabetes Care juillet 2011

En cliquant sur les choix proposés dans le menu à gauche vous obtiendrez des informations complémentaires extraites de publications scientifiques ou autres manuels, à lire avec prise en compte de vos propres besoins et souhaits.