A privilégier

Valoriser les fruits, leur sucre s'absorbe très lentement

Souvent les diabétiques limitent les fruits, car leur goût sucré fait « peur ». C'est une erreur, car d'une manière générale ils en contiennent assez peu, et d'autre part c'est un sucre qui la plupart du temps passe très lentement dans le sang. La preuve a été apportée par l'index glycémique. Les cerises, par exemple ont un index glycémique (20 à 25) qui est comparable à celui des haricots blancs, donc beaucoup moins rapide que les pâtes ou encore que les pommes de terre ou le riz dont le sucre est digéré plus rapidement.

De nombreuses enquêtes épidémiologiques ont mis en évidence le rôle des fruits dans la prévention du diabète et des maladies cardiovasculaires (principales complications du diabète). Ces produits végétaux apportent peu d'énergie. Leur impact sur la santé dépend surtout de leur composition en fibres, minéraux et micronutriments.

La consommation d'au moins 350 g de fruits et de 350 g de légumes frais par jour est particulièrement indiquée pour combattre la surcharge pondérale, l'hypertension, le diabète, pour prévenir les maladies cardiovasculaires ou réduire le risque de certains cancers. Ces produits végétaux facilitent l'élimination du cholestérol par la voie digestive, ce qui permet de prévenir l'élévation de la cholestérolémie. Par leur richesse en antioxydants, ils contribuent à protéger les lipides du sang vis-à-vis d'une oxydation analogue au rancissement des graisses. Ils permettent également de disposer d'un maximum de facteurs de protection par leur richesse en minéraux et micronutriments très divers.

Dans le menu vertical à gauche, vous avez un choix de plusieurs fruits. En cliquant dessus, vous aurez leurs caractéristiques essentielles