A privilégier

Nectarines et Brugnons

brugnon

Au milieu du XIXème siècle, le terme brugnon était utilisé pour dénommer toutes les pêches à peau lisses. Le mot nectarine est entré dans la langue française à partir de l'anglais. Le terme brugnon est alors utilisé lorsque le noyau adhère à la chair, tandis que le terme nectarine est utilisé lorsque le noyau est libre. La peau glabre du brugnon, par rapport au duvet sur la pêche, est un caractère issu d'un allèle récessif. Le brugnon n'est pas issu d’une greffe de branche d'un prunier sur un pêcher comme on l'a longtemps pensé. Il n'est pas rare de voir un rameau de pêcher donner naturellement des fruits à peau non duveteuse, et inversement un rameau de brugnonier donner des fruits à peau duveteuse.

En remarquant ces mutations spontanées, Charles Darwin a proposé comme théorie une sélection naturelle de la peau duveteuse de la pêche, qui protègerait le fruit des insectes.

100 grammes de brugnons ou de nectarines

Calories environ 50
Glucides 12 grammes
Index Glycémique : environ 50
Charge glycémique faible
Fibres : 2,4 g Vitamine C : 8 mg Magnésium: 13 mg