Parmi quelques viandes de boucherie

Viandes de Boucherie

Le boeuf est souvent décrié comme vecteur de mauvaises graisses. Il faut pourtant moduler, car leur part de graisses mono insaturées est loin d'être négligeable et de plus l'apport en graisses n'est pas constant suivant les morceaux. Cependant le taux de graisses saturées (mauvaises pour les artères) est toujours supérieur à 50 %. Dans la consommation de viandes, ce qui est important c'est de limiter la quantité et de préférer la qualité, l'actualité nous le rappelle régulièrement. Les chiffres donnés peuvent varier suivant les sources, mais la tendance est la même. Il faut toujours prendre ces chiffres de manière relative, car même pour un même morceau les taux peuvent varier légèrement, de même la cuisine apporte souvent des graisses sous estimées.

Il est peu de métiers plus anciens que celui de boucher, et il en est aussi très peu qui aient donné lieu à de plus nombreux règlements, dans l’intérêt surtout de la santé publique. En France, à l’origine et même assez loin dans le Moyen Age, il ne fut exercé que par un petit nombre de personnes, ou même seulement par quelques familles où les fils succédaient aux pères. Le boeuf a longtemps représenté à la campagne un potentiel que l’on ne tuait pas, il servait à la production du lait et comme moyen de traction.

A gauche en cliquant sur les choix proposés, des informations vous sont données