Une intervention téléphonique d'infirmière abaisse le taux de HbA1c de 2 points

Un programme géré par des infirmières par intervention téléphonique pour les patients atteints de diabète de type 2 a entraîné une réduction significative du taux d'HbA 1c. Comparable à Sophia dans sa conception, le programme virtuel ne comportait pas de contact en face-à-face avec les patients. Il est économiquement faisable et pourrait être mis en œuvre presque partout, disent les auteurs de cette étude. Le concept de télésanté apparaît comme un moyen de savoir ce qui se passait au domicile du patient, afin de cibler les interventions à un moment où il était le plus important pour le patient d'obtenir l'information. 126 patients de 11 hôpitaux de New York ont ​​été inscrits dans le projet pilote avec un lecteur de glycémie connecté à un système de télésurveillance fixe. Des alertes étaient générées lorsque la glycémie était 20% plus élevé que l'objectif mis en place par le médecin de premier recours. A ce niveau les infirmières appelaient le patient pour le conseil. Les patients diabétiques inscrits dans le programme pour une année ont eu une réduction moyenne d'HbA1c de 2%. Toutes les informations étaient transmises à l'ensemble des partenaires, ce qui permettait une action coordonnée et efficace également sur le plan économique.

American Diabetes Association congress 8 -12 june 2012, Philadelphie 2012abstract 17-LB.