1% d'HbA1c en moins réduit le risque cardiovasculaire de 45%

Selon Katarina Eeg-Olofsson (Université de Göteborg), les patients qui ont réduit leurs taux d'hémoglobine A1c à partir d'une moyenne de 7,8% à une moyenne de 7% (près de 1%) ont eu une baisse du risque de décès d'origine cardiovasculaire de 45%. Les résultats ci-dessus ont été obtenus après ajustement des covariables comme l'âge, la durée du diabète, le sexe, la pression artérielle, les lipides sanguins, l'albuminurie, et l'IMC, ainsi que les variations de ces facteurs de risque et traitements au fil du temps. Ils ont analysé les données du registre national du diabète et identifié 18 035 patients avec un taux d'HbA1c initial compris entre 7% et 8,9%. Ils étaient âgés de 30 à 75 ans, avaient un indice de masse corporelle supérieur à 18 kg/m2 et une créatinine sérique inférieure à1,7 mg/dl. Les patients ayant des antécédents de maladies cardio-vasculaires, d'insuffisance cardiaque ont été exclus de l'étude. La durée moyenne du diabète était entre 8 et 10 ans. Outre la diminution de la mortalité totale, les chercheurs ont constaté qu'un meilleur contrôle glycémique était également associé à une réduction du risque dans les événements non mortels.

American Diabetes Association congress 8 -12 june 2012, Philadelphie 2012; Abstract 415